Alberto GUZMAN


Le 2 novembre, le sculpteur parisien d’origine péruvienne, Alberto Guzmán, s’est éteint à l’âge de 90 ans. En 2012,
le Musée des Beaux-Arts de Pau avait organisé une exposition rétrospective de son œuvre picturale et sculpturale.

Né en 1927 à Talara au Pérou, Alberto Guzmán suit des études à l’École nationale des Beaux-Arts de Lima où il expose en 1953 sa première sculpture abstraite en fer soudé. Il organise ensuite sa première exposition personnelle à l’Instituto de Arte Contemporaneo à Lima en 1959, date à laquelle il obtient, sur concours, une bourse offerte par la France pour séjourner à Paris. Deux ans plus tard, il présente ses créations en ls de fer soudés au musée d’Art moderne de laVille de Paris dans le cadre de l’exposition L’art latino-américain de Paris, puis au salon de la Jeune Sculpture. Guzmán met en œuvre un langage universel dans lequel deux demi-sphères maintenues à distance par des ls métalliques en tension traduisent l’impossibilité pour l’être humain de parvenir à l’unité essentielle.

Guzmán expose également à Caracas et à Valence en 1965 et participe à la Biennale de Venise l’année suivante. À partir des années 1970, l’artiste cherche à transposer ses créations dans le marbre et commence à travailler sur le clair-obscur en réalisant des dessins sur papier ou sur carton dans lesquels il réalise ensuite des perforations et des découpages. Guzmán reçoit le Prix Bourdelle en 1971 et organise l’année suivante au musée du même nom une exposition personnelle sur ses sculptures et dessins réalisés entre 1959 et 1972. En 1973, il participe à l’exposition Sculptures en montagnes au Plateau d’Assy puis présente ses travaux à la Triennale de sculpture européenne au Grand Palais (1982) et à la Biennale de La Havane (1986). 

 

britaguzman@free.fr